Pierre Gruneberg

Auteur : Daphné Hézard
Publié le Mardi 06 novembre 2018
Le maître-nageur officie depuis 67 ans au Club Dauphin du Grand Hôtel du Cap Ferrat
Pierre Gruneberg

En 1950, Pierre Gruneberg est âgé de 19 ans lorsqu'il se rend pour la première fois à la piscine du Club Dauphin. Depuis, ce bel homme bronzé à la chevelure grise, âgé de 87 ans, donne chaque saison des cours de natation entre juin et septembre, juste après avoir terminé sa saison de ski à Courchevel, où il œuvre en tant que moniteur de ski.

 

Gruneberg commence ses journées à 10 heures 30 ou 11 heures en se baignant pendant une heure dans la mer, non loin de la piscine. « Je n'aime pas trop me baigner dans la piscine, je préfère largement faire des brasses dans la mer », dévoile-t-il. Après sa routine matinale, il passe sa journée autour de la piscine du Club Dauphin, entre 11 heures et 19 heures. Il y donne des cours, discute avec ses clients et s'adonne aux joies des relations publiques.

 

Ses 67 années passées à travailler à la piscine mythique du Grand Hôtel du Cap, à Saint Jean Cap Ferrat ont fait de Pierre Gruneberg une véritable star locale. Il a des milliers d'anecdotes à raconter, probablement parce qu'il a rencontré des personnalités mythiques dans l'eau, de Charlie Chaplin à Picasso en passant par Jean Cocteau.

 

« Ils étaient tous mes clients et la plupart d'entre eux sont devenus de bons amis. L'année dernière, deux d'entre eux sont décédés dans un intervalle de deux jours. Il s'agissait du chanteur Johnny Hallyday et de l'académicien Jean d'Ormesson, à qui j'ai appris à skier à Courchevel. »

 

Le secret de l'instructeur est d'apprendre à respirer. « À l'origine, je suis physiothérapiste et je m'intéresse donc à la manière de respirer dans l'eau. Ma méthode est unique et consiste à apprendre à mes clients à respirer dans un saladier que je remplis d'eau. Je leur demande ensuite d'expirer, de faire des bulles, de retenir leur respiration ou d'ouvrir leurs yeux. Cette technique de respiration aquatique leur donne confiance en eux et permet de se débarrasser d'une phobie aquatique en seulement deux ou trois leçons. »

 

C'est ainsi qu'il a appris à nager au premier ministre Edgar Faure, au politicien Hubert Vedrine ou au créateur de mode Domenico Dolce (Dolce & Gabbana). « Ralph Lauren n'était pas un très bon nageur. Je l'ai emmené nager dans la mer et j'ai observé la manière dont il respirait en profondeur. Après lui avoir donné des conseils pour mieux respirer, il est devenu un excellent nageur. »

 

Lorsqu'on lui demande s'il compte un jour prendre sa retraite, Gruneberg ne cache pas ses réticences. « C'est une situation que je n'envisage même pas, du moins pas tant que j'ai toujours les capacités physiques d'effectuer mon métier. Je nage quatre mois par an et je skie quatre mois par an chaque année. Je suis en excellente forme physique et je ne pourrais pas être plus heureux. »

 

 

 

Comment devient-on un bon nageur ?

Malheureusement, pour bien nager, il faut avoir suffisamment nagé dans son enfance. On apprend le mieux entre cinq et quinze ans.

 

Qu'est-ce qui rend le Club Dauphin si particulier ?

La piscine fait partie de la propriété du Grand Hôtel du Cap. Depuis la piscine, on a l'impression que la Terre est ronde car l'horizon est en demi-cercle. L'escalier qui mène de l'hôtel à la piscine est paradisiaque, car il est bordé de fleurs et de végétation.

 

Pouvez-vous nous parler de votre livre d'or ?

Mon livre d'or est très impressionnant : j'ai demandé à tous ceux que j'avais rencontré de le signer. Picasso y a dessiné une colombe, Jean Cocteau un visage, le sculpteur César une sublime arête de poisson, le dessinateur Sempé un plongeur et le caricaturiste un homme faisant des bulles dans un saladier, huit jours avant d'être tué lors de l'attentat de Charlie Hebdo.

 

À quoi pensez-vous lorsque vous êtes au bord de la piscine ?

Au bonheur que je ressens à être là et à la chance que j'ai de faire ce métier en étant entouré de personnalités aussi intéressantes.

Pierre Gruneberg