Nice a le vent en poupe

Publié le Mardi 13 août 2019
Comment la ville de Nice a-t-elle retrouvé de sa superbe?
Nice a le vent en poupe

Souvent délaissée pour les plages plus intimistes et plus chics de St Jean Cap Ferrat ou du Var, Nice retrouve depuis quelques saisons ses lettres de noblesses. Les derniers travaux d'aménagement initiés par la ville offrent à ses visiteurs une dimension culturelle et une qualité de vie inégalable.

Voici les meilleurs plans pour passer un séjour agréable dans cette 5e ville française méditerranéenne.

1- Le Plongeoir

 

Le plongeoir de l’architecte René Livieri, véritable vestige du port de Nice laissé à l'abandon depuis de nombreuses année renaît de ses cendres depuis que Marc Dessoulier, ait décidé de donner une seconde vie à cette adresse chère aux coeur des Niçois. Aujourd’hui, s'il est interdit de s'essayer aux plongeons vertigineux il est possible de déjeuner entre ciel et mer dans ce restaurant qui sert une réjouissante cuisine du marché d’inspiration méditerranéenne.

 

60, boulevard Franck Pilatte 06300 Nice. www.leplongeoir.com

Nice a le vent en poupe
Nice a le vent en poupe

2- Hôtel Amour à la plage

 

Apres l’hôtel Amour et l’hôtel Grand Amour à Paris, Thierry Costes, Emmanuel Delaveine et André Saraiva poursuivent leur aventure à Nice. Une traduction azuréenne de l’esprit de leurs deux établissements parisiens. A la DA , André qui a mis l'accent sur la scène artistique niçoise, de Ben à des artistes plus contemporains. Un hôtel qui se veut un lieu de vie immergé dans la ville. En bonus, un restaurant sur la plage avec une cuisine de qualité, mêlant les influences provençales et italiennes de la région.

 

47, promenade des Anglais 06300 Nice. www.hotelamouralaplage.fr

 

Nice a le vent en poupe

3- La Merenda

 

La Merenda - qui signifie casse-croûte en nissart - fait le bonheur des Niçois qui se refilent l'adresse sous le maillot depuis plusieurs générations.

Cette institution vieille de 50 ans est restée fidèle à sa réputation grâce au talent de Dominic Le Stanc, chef doublement étoilé du Negresco (à l'époque au Chanteclerc) qui ne rêvait que d'une chose: reprendre cette affaire de 28m2 fondée par le couple Jean et Christiane Giusti. Quand en 1996 l'affaire se fait, Dominic se promettrade ne rien changer de ce qui a fait la gloire de ce restaurant du Vieux Nice.

Pas de réservation, pas de carte bleue, pas de téléphone, deux services le midi, deux services le soir, fermé le weekend. Et une carte. Toujours la même: Daube, tripes, tarte de Menton (pissaladière sans anchois), ratatouille, beignets de fleurs de courgette, à tomber par terre mais encore et surtout, le stockfish (morue à la tomate et aux olives), les tagliatelles au pistou ou les sardines farcies.

 

4, rue Raoul Bosio 06300 Nice. www.lamerenda.net

 

Nice a le vent en poupe
Nice a le vent en poupe
Nice a le vent en poupe

4 - La brocante du cours Saleya

 

Chaleureux et lieux typique de la veille ville de Nice le Cours Saleya est reconnu mondialement pour son célèbre marché aux fleurs. Du mardi au dimanche des vendeurs de fruits et légumes de produits locaux provenant de l'arrière-pays niçois y installent leurs stands et chaque lundi à partir de 7h le marché laisse sa place aux antiquaires, brocanteurs, chineurs, collectionneurs.

Du tableau d'artiste sudiste, au mobilier méditerranéen, en passant pas les céramiques de la région, c'est le rendez-vous des matinaux. Un café aux Ponchettes, deux trois emplettes avant de se laisser guider vers les plages de la promenade des anglais.

 

Nice a le vent en poupe
Nice a le vent en poupe